Rechercher dans ce blog

mercredi 29 octobre 2014

mariage(6) à Zumaia : contre vents et marées


la mer monte, les vagues sont fortes ; au pied des falaises, on a peine à y croire, un couple de mariés, leur chien, le vent et le photographe pour les figures classiques du genre, un ballet : les yeux dans les yeux, de face, la main dans la main, le baiser, elle seule de profil...
la boulangère "mais oui, un monde fou là-bas, le lieu où se faire prendre en photo" d'ailleurs dans la rue principale

mardi 28 octobre 2014

France Inter, un extrait de l'émission du dimanche 19 octobre 2014 Remède à la mélancolie


Chantal Thomas : 

« C’est un trajet, un chemin aussi la mélancolie »

http://www.franceinter.fr/emission-remede-a-la-melancolie-chantal-thomas-c-est-un-trajet-un-chemin-aussi-la-melancolie#comments 
par Eva Bester
le dimanche à 10h
http://www.franceinter.fr/emission-remede-a-la-melancolie-chantal-thomas-c-est-un-trajet-un-chemin-aussi-la-melancolie#comments
cliquer sur l'image ci-dessus pour accéder à l'émission en son entier

 Chantal Thomas lit des Résolutions pour quand je vieillirai (1699) de Jonathan Swift

Ne pas épouser une jeune femme.
Ne pas rechercher la compagnie des jeunes, à moins qu’ils ne le désirent réellement.
Nz pas être acariâtre, morose ou soupçonneux.
Ne pas tourner en ridicule les manières, l'esprit, les modes, la guerre.
Ne pas aimer trop les enfants ou les laisser venir trop près de moi.
Ne jamais répéter trop souvent les mêmes histoires aux mêmes personnes.
Ne pas être avare.
Ne pas négliger la décence ou la propreté, de peur de tomber dans l’ignominie. Ne pas donner son avis quand on ne vous le demande pas ni en encombrer personne que ceux-là seuls qui le désirent
Ne pas parler beaucoup, ni surtout de moi-même.
Ne pas vouloir passer pour un homme qui observe toutes ces règles de peur de n’en observer aucune. 
Chantal Thomas© Ulf Andersen c - 2014

cliquer sur l'image pour écouter Chantal Thomas

Chantal Thomas est spécialiste de la littérature du XVIIIème siècle, et a publié de nombreux essais, notamment sur Sade, Casanova, et Marie-Antoinette.

Elle a reçu le prix Femina pour son roman, Les Adieux à la Reine (2002) –adapté au cinéma par Benoît Jacquot en 2012.

Elle a publié récemment L’échange des princesses (Points Seuil 2014) et Un air de liberté. Variations sur l'esprit du XVIIIe siècle (éditions Payot 2014).


Les remèdes de Chantal Thomas
 Instructions aux domestiques, de Jonathan  Swift

Les Marx Brothers, Une nuit à l’opéra

Un motet (allegro) de Vivaldi

Buena Vista Social Club : El Cuarto de Tula

Astor Piazzolla : Milonga del Angel

Nietzsche (en particulier son livre "Le Gai Savoir")

Nager

Les monologues de Philippe Caubère dans son « Roman d’un acteur »

L’épitaphe de W.C. Fields imaginée pour sa propre tombe : « Tout bien considéré, j’aimerais mieux être à Philadelphie. »

Un verre de vin blanc avec une douzaine d’huîtres

L’estampe de Hiroshige : Neige de nuit à Kambara
 

New York, Central Park, ou Washington Square, ou à peu près n’importe où dans New York.

Son remède au bonheur
 Un bar sinistre près d’une gare

lundi 27 octobre 2014

Vieillir (7) : nola zira ?

Toute menue, ratatinée en sa vieillesse, elle disparaît presque dans son fauteuil roulant. Ils se pressent autour d'elle. Fils, fille, belle-fille, gendre. Goulées de soleil automnal. Avant de s'engouffrer, un sourire, à force, on se connaît et un salut. Nola zira ? Comment allez-vous ? Elle, acide et narquoise, son œil pétille "Hoberenean" Au mieux.

lundi 20 octobre 2014

jeudi 16 octobre 2014

mardi 14 octobre 2014

samedi 11 octobre 2014

un samedi (2) matin alangui,

quelques cours en face, la caresse d'un soleil inattendu, passer à la hauteur d'un petit groupe, elle contemple son portable, sa voix avec tendresse "je regarde une molécule"

mardi 7 octobre 2014

mercredi 1 octobre 2014

vieillir (7) une chaise dans les chrysanthèmes

 ah ! sûr, c'est du travail, maintenant j'ai besoin de m'asseoir